Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Naturopathie

Les perturbateurs endocriniens au coeur de la fertilité et de la flambée des hormones

Ces produits libèrent des toxines dans l’atmosphère et elles peuvent être absorbées par la peau ou les voies respiratoires.

Vous avez des symptômes inexpliqué comme : maux de tête, fatigue, congestion des sinus, toux, éternuements, irritation en tout genre, étourdissements, nausées, ne cherchez plus.

Une exposition constante et à long terme à la petite quantité de substances toxiques présente dans les produits ménagers et dans les cosmétiques, peut entrainer de nombreux symptômes.

D’autant plus dans la fertilité et également les soucis gynécologiques : Endométriose, Syndrome des ovaires polykystiques, Syndrome pré-menstruel, ménopause…

Qu’est ce qu’un perturbateur endocrinien ?

En 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) donne une définition du terme : « Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle, étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants ».

Comment fonctionnent-il dans notre corps ?

Deux principaux systèmes permettent de faire fonctionner notre organisme :

  • Le système hormonal (action lente par l’intermédiaire des hormones) ;
  • Le système nerveux (action rapide grâce à l’influx nerveux).

Les hormones sont produites par différents les glandes endocrines et agissent sur de nombreuses fonctions corporelles.

Les perturbateurs endocriniens prennent alors la place des hormones et perturbent notre système.

Bisphénol A, phtalates, pesticides, métaux lourds, médicaments…contiennent de nombreux perturbateurs endocriniens et même certaines huiles essentielles, d’où l’importance de toujours respecter les recommandations d’usage.La sauge sclarée à une action œstrogen-like. Elle ne doit donc pas être utilisée en cas de cancer hormono-dépendant. Je donne souvent cette exemple car je vois trop de femme atteinte d’endométriose en consommer pensant que cela peut soulager.

Attention aux huiles essentielles et également aux complément alimentaires que vous prenez sans avis médical. Privilégier une consultation avec un naturopathe pour clarifier votre situation et adapté un protocole naturel à votre organisme.

Où peut-on trouver des perturbateurs endocriniens ? 

Dans l’eau, l’air, les produits d’entretien, les ustensiles de cuisine, les médicaments, les amalgames dentaires, l’alimentation, les vêtements, l’ameublement, les cosmétiques, les produits d’hygiène… autrement dit partout.

Au cours d’une journée, si nous n’y faisons pas attention, nous sommes en contact avec plusieurs perturbateurs endocriniens.

 chacun de ces produits du quotidien contient un ou plusieurs perturbateurs endocriniens et le plus dangereux est « l’effet cocktail » qu’ils peuvent provoquer.

Attention également, un produit naturel ou biologique n’est pas nécessairement exempt de perturbateurs endocriniens. D’où l’importance de se renseigner au préalable sur les ingrédients et même plus globalement sur la composition de vos produits quotidien. 

Quels sont les dangers des perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs peuvent être identifiés selon deux types de molécules : hydrosolubles qui pourront être éliminées par l’organisme via l’urine et liposolubles, qui sont les plus dangereuses car stockées dans le tissu adipeux.

Selon les dernières études scientifiques, les effets sont divers :

  • Surpoids ;
  • Obésité ;
  • Dérèglement de la thyroïde ;
  • Malformation génitale ;
  • Hyper-activité et autisme chez les enfants ;
  • Perturbation des cycles hormonaux chez la femme (infertilité, puberté précoce) ;
  • Cancer du sein ;
  • Endométriose ;
  • Syndrome des ovaires polykystiques…

Mes conseils pour y faire un peu plus attention !

  • Aérer son logement tous les jours au minimum 10 minutes ;
  • Avoir une alimentation la plus locale possible (et cela vous fera des économies), éviter au maximum les produits transformés ;
  • Dans la salle de bain, privilégiez les cosmétiques naturels les plus bruts possibles et biologiques de préférence. Je vous recommande d’utiliser YUKA version cosmétique pour voir la composition du produits.
  • Dans la cuisine, utilisez des ustensiles en verre, on oublie le “tupperware” dans le micro-ondes 😉 et privilégiez les cuissons douces à faibles température. (vapeur douce, four à basse température, et le cru avec l’été qui arrive, une consommation cru peut vous être bénéfique. ( sauf pour les colons irritable et certaines atteintes digestives sur les personnes qui ont de l’endométriose))
  • Dans la maison d’une manière générale, utilisez des produits simples comme le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude. Ne pas hésiter à faire ses produits d’entretien maison.

Dans tous les “postes”, c’est simple allez à la simplicité 🙂

Des questions? Je suis à votre disposition, retrouvez-moi sur Facebook(https://www.facebook.com/blognaturo), Instagram ou par email (contact@naturopathe-pau.fr)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :