Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Naturopathie

Les saignements de début de grossesse

En début de grossesse, les saignements sont fréquents chez les femmes enceintes surtout en PMA. Entre 20 et 30 % des femmes en ont. Ils sont en général peu abondants, ne s’intensifient pas et ne durent pas. Dans ces circonstances, la grossesse se poursuit normalement et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Souvent, il n’est pas possible de déterminer la cause exacte de ces saignements.

Voici toutefois quelques causes possibles :

  • Très tôt dans la grossesse, des saignements peuvent survenir lorsque l’œuf fertilisé s’implante dans l’utérus. Ces « saignements d’implantation » sont tout à fait normaux et peuvent parfois être confondus avec des menstruations plus courtes.
  • Un saignement léger peut survenir après un examen gynécologique ou une relation sexuelle. En effet, le col de votre utérus est plus fragile, car il est très vascularisé durant la grossesse. Ce saignement léger ne devrait pas vous inquiéter.

Quand doit – on consulter ?

Si la présence de sang vous préoccupe ou si elle s’intensifie, contactez votre professionnel de la santé. Il vous posera quelques questions et vous fera subir un examen afin d’évaluer la situation et ainsi mieux vous guider pour la suite. Par exemple, les femmes avec un groupe sanguin négatif (ex. : A-, B-, AB- ou O-) pourraient avoir besoin d’une injection d’anticorps

.Certains saignements pourraient être un symptôme de fausse couche, d’un décollement du placenta. Les professionnels estiment que 50 % des femmes avec des saignements avant 14 semaines feront une fausse couche.Vous devez donc vous rendre à l’urgence immédiatement si vous notez l’un des symptômes suivants :

  • étourdissements ou évanouissement;
  • douleurs sévères d’un côté de l’abdomen (ventre);
  • douleurs aux épaules;
  • pendant 2 à 3 heures consécutives, saignements abondants imbibant en 1 heure 2 serviettes hygiéniques ordinaires ou 1 maxi-serviette.

Saignements après 14 semaines

Avoir des saignements vaginaux après le 1er trimestre doit être considéré comme un signal d’alarme. Bien que cela ne représente pas toujours un risque pour la grossesse, ce n’est pas normal. Une évaluation est donc nécessaire.

En effet, lorsque les saignements proviennent du placenta, des complications peuvent survenir. Il est donc important qu’un professionnel de la santé fasse un suivi.

Si le saignement est rouge clair et qu’il est suffisamment abondant pour que vous soyez obligée de porter une serviette hygiénique, vous devez consulter un professionnel de la santé. On pourrait alors vous faire une échographie afin de savoir d’où provient le saignement.

Source : naître et grandir

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :