Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Naturopathie

Manger le matin aide à réguler vos troubles de l’ovulation

Chez les femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques, un petit-déjeuner plus copieux que le dîner améliore l’ovulation.

L’alimentation des futures mamans influence leur fertilité. Selon une nouvelle étude israélienne parue dans Clinical Science, manger un petit-déjeuner conséquent favorise l’ovulation des femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques.

Le syndrome des ovaires polykystiques touche près d’une femme sur 10 en âge de procréer. En créant une résistance à l’insuline, ce syndrome provoque une élévation de la production d’hormones sexuelles mâles : les androgènes – comme la testostérone. Les conséquences sont une augmentation de la pilosité, de l’acné, des cycles irréguliers et des problèmes de fertilité. Ces femmes ont un risque important de diabète de type 2.

Pour savoir si la répartition des repas avait un impact sur la résistance à l’insuline et la fertilité, les chercheurs ont recruté 60 femmes de 25 à 39 ans atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. Leur IMC était d’environ 23, ce qui signifie qu’il s’agissait de femmes minces. Elles ont toutes consommé 1 800 calories par jour mais séparées en deux groupes : certaines avaient comme repas principal (980 calories) le petit-déjeuner et d’autres le repas du soir. Dans les deux cas, le repas de midi comptait pour 640 calories. L’expérience a duré 12 semaines.

Un petit-déjeuner riche en protéines peut aider à mieux contrôler la glycémie.

  • La premiere idée est l’Avoine, les yaourt et les fruits :

Le yaourt grec a un excellent rapport protéines/calories, L’avoine complète fournit les protéines et les fibres.

Donc Mélangez du yaourt et des flocons d’avoine dans un bol avec des fruits frais en morceaux, pour être rassasié jusqu’au déjeuner

  • La deuxième idée les Oeufs et les légumes :

Les œufs sont la référence en matière de protéines . Les œufs aide à réduire les calories quotidiennes, à vous rassasier plus longtemps et à diminuer les envies de glucides. 

Mélangez un œuf entier dans un bol, faites-les cuire à la poêle avec vos légumes préférés, comme des champignons, des tomates , des oignons, des épinards . Dégustez avec une tranche de pain complet.

  • Le fromage Cottage et les fruits :

Le fromage frais cottage, à base de lait caillé, est très riche en leucine, un acide aminé qui aide à construire et à maintenir la masse musculaire. L’idée entant de préparer un bol de ce fromage faible en matière grasse, et d’y ajouter des fruits frais .

  • Le Smoothie chia :

Dans un gran Bol mélangez du lait végétal, une banane, une petite cuillerée de vanille ou de cacao en poudre, et une cuillerée à soupe de graines de chia. Mixez jusqu’à obtenir la consistance que vous préférez, puis dégustez.

Résultats : chez les femmes qui ont mangé un gros petit-déjeuner, les taux d’insuline et de glucose ont diminué. Ces femmes voyaient leur niveau de testostérone baisser de 50 % alors qu’il restait stable dans le groupe qui mangeait plus le soir. Enfin, il y avait plus de femmes qui ovulaient dans le groupe « petit-déjeuner ».

Par conséquent, manger un petit-déjeuner copieux améliore la fertilité des femmes minces qui souffrent du syndrome des ovaires poykystiques.

Source : Lanutrition.fr

Jakubowicz D, Barnea M, Wainstein J, Froy O. Effects of caloric intake timing on insulin resistance and hyperandrogenism in lean women with polycystic ovary syndrome. Clin Sci (Lond). 2013 Nov;125(9):423-32. doi: 10.1042/CS20130071.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :