Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Naturopathie

Une plante pour soutenir votre organisme en ménopause artificielle… ou en ménopause naturelle !

Le YAM cette hormone naturelle essentiellement destinée aux problèmes hormonaux de la femme, notamment à l’heure de la ménopause, est une véritable progestérone végétale.

Le yam, ou igname sauvage, était utilisé depuis longtemps en Amérique centrale pour soulager les douleurs des ovaires et les troubles menstruels.

La diosgénine est une substance naturelle très proche des hormones produites par l’organisme de la femme. 

C’est cette similitude qui permet au foie, au fur et à mesure des besoins, de transformer lui-même ce précurseur végétal en hormones. 

Il ne se produit ainsi aucun effet secondaire.

Plus précisément, la diosgénine stimule les synthèses de DHEA et de progestérone. 

Rappelons que la DHEA, sécrétée par les glandes surrénales, joue un grand rôle contre le vieillissement ; la progestérone, elle est produite par les ovaires pendant la deuxième partie du cycle.

Et dont la déficience est très importante dès la préménopause, a un effet calmant, protège contre les effets des oestrogènes, empêche la rétention d’eau, et peut être considérée comme l’hormone de la maternité qui favorise la gestation.

Il faut savoir que le responsable des problèmes de la ménopause n’est pas uniquement le taux d’œstrogènes mais surtout l’abaissement du taux de progestérone. 

Cette progestérone naturelle joue un rôle irremplaçable non seulement pour lutter contre la dégénérescence osseuse, mais aussi pour protéger contre les kystes des seins, éviter la prise poids et les œdèmes, améliorer la libido, lutter contre la déprime et l’irritabilité…

Ainsi, il s’avère aujourd’hui que le yam, plante progestérone-like, est l’alliée naturelle de toutes les femmes ayant des troubles en relation avec la préménopause, ou encore une ménopause récente et installée avec risques d’ostéoporose.

Les racines de yam sont généralement présentées sous forme de gélules.

Bien sûr, la consommation du yam doit être associée, au minimum, à une bonne hygiène de vie, comprenant activité physique et équilibre nutritionnel, mais aussi, éventuellement, à la prise de vitamines et minéraux, de plantes calmantes, d’huile d’onagre, de phyto-oestrogènes, et de vasculoprotecteurs.

Enfin, il faut savoir que le yam ne produit aucune accoutumance, dans la mesure où il stimule l’organisme sans se substituer à lui.

Quels sont Les bienfaits de la progestérone naturelle
extraite du wild yam (igname sauvage)
  • Protège le sein et l’endomètre du cancer
  • Augmente la fertilité +++
  • Stimule la libido
  • Prévient l’ostéoporose +++
  • Améliore la qualité du sommeil
  • Est souvent antidépressive et diurétique, et peut aider à perdre du poids
  • Moins de risque global dans le cadre de la supplémentation hormonale proposée au cours de la ménopause
La progestérone naturelle peut-elle m’aider dans le cas d’endométriose ou de fibrome mammaire ou utérin ?

La plupart du temps, un taux trop important d’œstrogènes circulants est à l’origine de ces affections. L’application de progestérone naturelle peut contrebalancer cet excès et donc améliorer ces pathologies.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :