Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
sexy grapefruit with sperm against pink background
Naturopathie

À quoi sert la glaire cervicale et comment savoir si elle impacte ma fertilité ?

Le vagin est beau, mais il produit quand même toutes sortes de liquides… est-ce normal ? Oui, c’est normal.

Hormis quelques règles de lavage de la vulve, On constate que le vagin possède les capacités suivantes et ce gère tout seul :

Autonettoyage et lubrification


Si tout fonctionne bien cela montre que nous sommes fertiles !

L’observation de la glaire cervicale fait partie intégrante de la méthode de la symptohermie. Par conséquent, avant de commencer à améliorer la glaire cervicale, il est d’abord nécessaire de vérifier les déséquilibres et l’état de la flore vaginale dans le corps.


Sécrétions blanches ou glaire cervicale ?


Quel rôle joue la glaire cervicale ?


Cet élixir de fertilité est produit par les glandes du col de l’utérus et dépend de l’activité hormonale. Sa composition (essentiellement eau et glycoprotéines) évolue au cours du cycle féminin. Le pH, la couleur et les tissus continueront à se développer.

Au début du cycle et avant l’ovulation (sauf pour les cycles courts), la survie du sperme masculin se soucie peu du col de l’utérus. En fait, il n’y a pas encore d’œufs à féconder. Dans ce cas, la glaire cervicale devient épaisse et opaque, et les spermatozoïdes ne peuvent ni bouger ni survivre très longtemps.
Pendant la période de fécondation (environ 6 jours par cycle, mais le mucus peut être produit plus longtemps, surtout dans les cycles plus longs), le mucus permet aux spermatozoïdes de se diriger au bon endroit : vers les trompes de Fallope et de trouver un ovule à féconder par le col de l’utérus.


Mais ce n’est pas tout. Le pH du mucus et les nutriments sont idéaux pour que les spermatozoïdes mâles survivent à ce stade (jusqu’à 5 jours !!)

Après la période de fertilité : c’est bon, c’est fini et on passe à la prochaine ovulation. Le mucus produit devient opaque, collant et encore une fois gênant pour les spermatozoïdes. Il est jaune, signe du corps jaune, et peut être en train d’ovuler.


Sécrétions Blanches


Après tout, ce nom un peu accrocheur sous-entend toutes les sécrétions vaginales. Avant et après la période fertile du cycle féminin, une glaire cervicale blanchâtre et opaque peut apparaître dans la vulve. La desquamation (croissance de cellules mortes dans la muqueuse vaginale) et la lubrification sont également tout à fait physiologiques et normales.
En revanche, si ces pertes sont excessives, nauséabondes et très robustes, c’est généralement le signe d’un état infectieux. Il peut y avoir une mycose (champignons), une bactérie, un virus. C’est donc ici que l’on peut détecter un déséquilibre de la flore vaginale.L’utérus est une sortie de secours pour les éléments toxiques présents dans notre corps.

Lorsque nous le surchargeons, la capacité de notre corps à gérer les déchets organiques et externes est dépassée. Le corps transmet ensuite ces éléments à d’autres organes comme l’utérus. En conséquence, les sécrétions vaginales peuvent être surchargées.


Quel est le remède naturel contre les sécrétions blanches ?


Une mauvaise flore vaginale peut affecter la fertilité . Non seulement vous ne tomberez pas enceinte, mais vous aurez plus de difficultés à l’accroche et garder cet embryon au chaud. Ainsi, une étude a mis en évidence que la présence en surnombre du germe Gardnerella Vaginalis (provoquant la vaginose bactérienne) augmente par 2,49 le risque de fausse couche. La façon la plus rapide d’améliorer ses pertes et donc d’eliminer les perturbations de votre flore vaginale.

Comment ?

On peut améliorer la qualité de ta glaire par l’alimentation. Au début du cycle, buvez beaucoup d’eau, car plus la glaire est approvisionnée en liquide, plus elle sera étirable et élastique les jours fertiles. Une alimentation riche en bases et pauvre en acides avec beaucoup de légumes et fruits frais mais peu de produits laitiers, viande, café et alcool est aussi recommandée. Le PH de la glaire pourra ainsi s’améliorer, tout comme les conditions de vie des spermatozoïdes.

Côté plantes

  • L’huile d’onagre et l’huile de bourrache. L’huile d’onagre est surnommée l’huile de la fertilité. Elle permet de soulager les symptômes du SPM et améliore les problèmes hormonaux de la femme. L’huile de bourrache à des propriétés très similaire grâce à son contenu élevé en Omega-6, équilibrer par les omégas 3 (oléagineux +++, huile de colza, noix, lin, petits poissons gras). Attention en protocole de PMA dès le début du traitement, je déconseille l’onagre.
  • Plantes : feuille et racines de pissenlit, shatavari, réglisse, guimauve officinale, trèfles rouges. Prises sous formes d’infusions, en plus de vous aider à rester bien hydratée, ces plantes agissent sur les membranes muqueuses et sur la quantité et qualité des glaires cervicales.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :