Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Naturopathie

La nutrition hormonale

Hormones et gestion du poids, ça vous parle ? Et pourtant, le lien n’est pas toujours évident. Ne vous étonnez pas si les régimes kéto ou encore le jeûne intermittent ne fonctionnent pas, car une fois l’équilibre de nos hormones remis en cause, le corps change en profondeur. C’est là que la nutrition hormonale entre en jeu.


Les hormones seraient-elles la cause de tous nos problèmes ? Variations de poids, troubles digestifs, vieillissement cutané, irritabilité… Ces dernières années, leur rôle est de plus en plus pointé du doigt par les professionnels de la santé car un déséquilibre impacterait directement notre bien-être. Et ce, à plusieurs niveaux. Conséquence, la nutrition hormonale s’impose petit à petit comme un régime alimentaire à adopter pour réapprendre à mieux manger et affiner son corps. Mais concrètement, qu’est-ce-que c’est ? Les hormones font office de “messagers” entre les différents systèmes de l’organisme et s’inscrivent in fine, comme les gardiens de l’équilibre global du corps. Leurs déséquilibres auraient donc de nombreuses répercussions, plus ou moins sérieuses et voyantes.

D’ailleurs, vous en avez peut-être entendu parler, “l’hormonothérapie” est une approche médicale parfois recommandée dans le traitement de certains cancers, à l’instar du cancer du sein. Mais pas seulement. Cette science complexe de l’hormone, encore peu connue, s’approche aussi et surtout à travers le volet alimentaire. Pour se remettre en forme, perdre du poids ou même améliorer son sommeil.

La nutrition hormonale, qu’est-ce-que c’est?

Il s’agit d’un rééquilibrage alimentaire ciblé qui met en exergue le rôle des hormones sur notre santé. En bref, la nutrition hormonale consiste à adapter son alimentation afin de maintenir un équilibre au sein de son organisme. Il faut savoir que notre façon de manger impacte considérablement nos hormones et menace souvent cet équilibre. Il n’y a pas que notre santé qui est touchée, elles sont aussi indispensables à notre bien-être et à notre beauté. Nous connaissons tous des personnes âgées qui paraissent bien plus jeunes qu’elles ne le sont en réalité. Elles ont probablement eu, sans le savoir, une hygiène de vie en accord avec la préservation de leur équilibre global. Lorsqu’il y a déséquilibre, ça crée des problèmes de santé, mais cela a aussi un impact sur le vieillissement et cela peut engendrer des prises de poids inexpliquées. C’est ce qu’il se passe lors de la ménopause, lorsque les femmes perdent des œstrogènes, par exemple. Tout ça n’est souvent qu’une question d’hormones, et il y a donc une alimentation qu’il faut adapter en conséquence.


Qu’est que concrètement, les hormones ?

Les hormones sont des “messagers biologiques” qui transmettent des informations entre les différentes cellules et systèmes de notre organisme. Elles régulent les processus biochimiques du corps ainsi que les fonctions vitales. Vous avez déjà certainement entendu parler de l’insuline, de la mélatonine, des œstrogènes, de la testostérone… Ce sont toutes des hormones. Le problème, c’est que si “l’information” transmise n’est pas bonne, ça dérègle tout.

Quelles sont les conséquences du dérèglement hormonal ?

Lorsque l’équilibre hormonal est chamboulé, il y a une multitude de conséquences comme la prise ou la perte de poids, le vieillissement prématuré, les troubles digestifs, les troubles de l’humeur, la fatigue et la fertilité bien sûr. C’est ce qui m’a passionné. Je me suis rendue compte que même si on n’en parle pas souvent, les hormones sont à la base de tout. Les gens n’en sont pas toujours conscients, mais derrière tel ou tel symptôme, il y a souvent une hormone déséquilibrée à tenir pour responsable. Au final, mon travail consiste à trouver laquelle et restaurer cet équilibre à travers l’alimentation et certaines habitudes au quotidien.

Cela passe donc par l’alimentation ?

La clé majeure pour le bon fonctionnement de l’organisme c’est l’alimentation, oui. Je ne parle pas de régime, mais plutôt de rééquilibrage alimentaire ciblé. Je travaille de façon multifactorielle à travers une approche holistique. En bref, ce sont des programmes alimentaires personnalisés en fonction de l’objectif de la personne, de son groupe sanguin, de ces antécédents, de ses heures de sommeil…

C’est un vrai travail d’enquête, il y a vraiment beaucoup de facteurs à prendre en considération. Je prends toutes ses données, je les compare et j’adapte chaque programme au cas par cas. Je prends le temps de voir comment le corps réagit et si besoin, je peux rediriger la personne vers un médecin pour des analyses.

C’est aussi un suivi sur mesure : j’accorde une grande importante au ressenti de la personne ainsi qu’à son mode de vie. Finalement, tout dépend d’elle et de son objectif. Mais aussi de ses goûts, c’est toute la complexité de la chose. Il est important d’établir un programme adéquat, sans pour autant créer de frustration. Proposer des menus qui ne seront pas suivis, cela n’a pas de sens.


Un exemple de menu ?

Protéines (viandes rouges, viandes blanches, poissons, œufs…), glucides (légumes, fruits, féculents), lipides (huile d’olive, de lin…): ce sont des menus complets et équilibrés que j’adapte en fonction des résultats obtenus et de la vitesse à laquelle le corps réagit. Ce sont les dosages des aliments et la combinaison entre eux qui vont faire tout le travail. Evidemment, si on vient pour maigrir, il ne faut pas s’attendre à manger des burgers et des frites tous les jours. Il ne faut pas se mentir à soi-même. Mais je pense que dans la vie, pour arriver à son objectif, il faut prendre en compte l’environnement et l’état physique de la personne qui fait toute la différence.


Quels sont les résultats observés ?

Cela dépend du métabolisme de chaque personne. Certains fonctionnent très rapidement, d’autres moins, c’est comme ça. Ce qui est sûr, c’est que cela marche dans tous les cas. Je constate aussi très souvent une amélioration globale chez la personne. Comme la qualité de la peau (car le visage devient vraiment plus lumineux), ou les cheveux qui deviennent aussi plus soyeux et plus épais.

On note aussi la disparition des troubles digestifs comme la constipation, la diarrhée, les gaz et autres ballonnements. Sans oublier une meilleure gestion du stress, une qualité de sommeil améliorée, mais aussi un regain d’énergie au quotidien. C’est ainsi que l’on se rend compte à quel point les hormones impactent notre bien-être en général.


Y-a-t-il des risques pour les personnes sous traitement hormonal ? Ménopause, pilule ou autre ?

Il n’y a aucun risque, bien au contraire. Je prends en compte tous ses paramètres lors de la création du programme alimentaire. Adapter son alimentation en fonction de son métabolisme ne peut être que bénéfique pour le corps et se fait de manière très naturelle. Du coup, si on suit un traitement hormonal, l’impact de mon travail se ressentira certes, mais sans “bousculer” outre mesure son fonctionnement.



Comment se déroule le suivi ?

Dans un premier temps on procède à un entretien complet. Groupe sanguin, antécédents familiaux, maladie, prise de médicament, temps de sommeil… Je dois être très précise dans mes questions pour que les programmes soient vraiment ciblés. La première séance peut durer 1h30 voir 2h parfois. Pour m’adapter à la situation actuelle, je fais beaucoup de rendez-vous à distance. Mais je peux également voir les personnes en physique.

Ensuite, en général, je rencontre la personne toutes les deux semaines ou tous les mois selon le budget et la disponibilité. C’est un suivi sur le long terme, jusqu’au moment où les objectifs sont atteints. Je ne suis pas là pour donner un menu type, je les adapte en fonction, tous les 15 jours à trois semaines.

Puis on s’aligne en fonction de chaque évolution. On peut dire que les premiers résultats sont visibles au bout d’un mois, un mois et demi, mais cela dépend évidemment de chaque profil. Si je vois que ça “résiste”, je vais devoir pousser plus.



D’autres méthodes “alternatives” pour accompagner ce rééquilibrage ?

Les massages peuvent être intéressants dans le cas de cellulite sévère ou de rétention d’eau. Mais il s’agit seulement d’un “coup de pouce”, car l’alimentation reste la clé. En revanche, j’utilise aussi des solutions naturelles ou des compléments alimentaires à base de plantes pour entreprendre des détox en profondeur. Herbes spécifiques, phytothérapie… L’objectif et de détoxifier le foie ou réguler l’intestin, par exemple.


À qui recommander la nutrition hormonale ?

Ce type de programme est recommandé à toute personne majeure qui voudrait perdre du poids, en prendre, rééquilibrer son alimentation, prendre de la masse musculaire (dans le cadre d’un programme sportif par exemple), mais également les personnes qui souffrent de troubles digestifs ou encore les femmes ménopausées. Si les hommes peuvent aussi être concernés, il est vrai que ce sont les femmes qui sont le plus souvent impactées par les déséquilibres hormonaux, surtout passé 40 ans et plus.


Combien ça coûte ?

La première séance est à 63 euros puis 45 euros pour les suivis. On peut dire qu’arriver au premier palier prend un mois, un mois et demi. Ensuite, c’est en fonction de l’objectif et de la personne. On peut faire un suivi entre 3 mois et 1 an, des forfait peuvent être adapté à votre budget.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :