Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Naturopathie

Se préparer physiquement et moralement avant sa PMA

La PMA est un parcours délicat et ce n’est pas moi qui vais vous l’apprendre. Il faut être armé de courage et de patience. Face à d’innombrables examens et traitement hormonaux lourds, Je peux vous aider via les médecines douces pour mettre toutes les chances de votre côté… et gérer le stress. 

Près d’un couple sur cinq consulte pour des problèmes de fertilité et plus de 3% des enfants nés chaque année en France sont issus de la Procréation Médicalement Assistée, vous n’êtes pas seul. Si les hommes et les femmes qui entament ce parcours sont très motivés par le désir d’enfant, la PMA n’en reste pas moins une épreuve physique et psychologique. Outre les protocoles désormais plutôt bien maîtrisés par les centres de PMA, le recours aux médecines douces et à la santé naturelle est de plus en plus fréquent.

Chasse aux perturbateurs endocriniens et méditation

Lorsque vous entamez un parcours en PMA, je vous recommande de revoir votre régime alimentaire : pour monsieur, comme pour vous mesdames, 7 fruits et légumes par jour minimum et pas plus de 4 verres d’alcool par semaine. Idéalement passez à une alimentation 100% bio et, faites la chasse à tous les perturbateurs endocriniens de la maison. Les problèmes de fertilité croissants sont liés aux substances contenues dans les produits ménagers, les cosmétiques…
Pour gérer le stress et l’angoisse, misez sur la méditation. Et si vous en ressentez le besoin vous pouvez vous tourner vers les fleurs de bach voir même un psychologue. La PMA est une véritable épreuve physique et nerveuse, le fait de pouvoir échanger avec un professionnel va vous permettre d’avancer.

Des oméga 3 et des antioxydants

Je crois beaucoup en l’importance de l’alimentation pour la santé et, notamment, pour la fertilité. J’ai pris pas mal de compléments alimentaires personnellement, mais surtout, il est important de modifier quelque peu votre alimentation. Objectif : optimiser les apports en oméga 3 et en antioxydants… Jus de légumes, œuf et avocat au petit-déjeuner ; crudités arrosées d’huile de colza au déjeuner ; oléagineux au goûter… Tâchez, d’éviter le fromage au dîner, car le mauvais gras l’emporte sur le bon en fin de journée. Autorisez-vous un verre de vin rouge et du saint-Nectaire de temps en temps il ne faut pas que cela deviennent contraignant… Consultez un naturopathe pour un traitement sur mesure, autant pour gérer le stress que pour réguler les hormones… et pourquoi pas même un ostéopathe : il fait un travail sur la régularisation des hormone au niveau du bassin ce qui permet une meilleure circulation sanguine et une plus grande mobilité des ovaires et des trompes.

Bon parcours à toutes et tous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :