yoga prenatal
Ayurveda

Les bienfaits du yoga et des méthodes douces pendant la grossesse et après !

Qu’est-ce que le yoga prénatal ?

Le yoga prénatal est un cours de yoga spécifique, adapté à un état, celui de la grossesse.

La grossesse est en effet un moment extra – ordinaire :

« Extra » ordinaire, c’est une révolution, une période de changement constant autant physiologique que psychologique, et si vous lisez mon article c’est que vous voyez ce que je veux dire… un enchaînement de nouveautés, auquel le corps doit s’adapter.

L’avantage du yoga, c’est qu’il travaille sur tout les états du corps autant corporels qu’émotionnels et psychologiques.

Le yoga va vous aider à renouer avec vous-même.

Mon corps change, et je dois apprendre à être bien dans mon corps, avec ce petit bébé qui se construit jour après jour dans mon ventre.

Quels sont les bienfaits de ces méthodes douces?

    • Le yoga vous permet d’acquérir et de développer une bonne connaissance de votre corps et de vous-même, ce qui va aider à préparer l’accouchement. La pratique régulière du yoga permet d’acquérir une certaine souplesse, ouverture du bassin et du tonus musculaire.
    • Le yoga prénatal vient également accompagner la femme enceinte à passer certains caps de la grossesse de façon la plus agréable possible, notamment lorsqu’il y a des symptômes plus ou moins gênants (constipation, remontées acides, nausées, troubles du sommeil, douleurs dans le dos, problèmes de circulation, etc…). Vous pouvez aussi compléter avec la naturopathie qui vous aidera à gérer votre stress avec les fleurs de Bach notamment, mais aussi certaines huiles essentielles pourront vous aider à gérer vos envies et vos petits désagréments quotidiens (je vous prépare un prochain article sur la trousse de secours des mamans très bientôt).
    • Un autre aspect fondamental du yoga prénatal est le travail sur la respiration. Pendant l’accouchement, le corps a besoin d’oxygène, à la fois pour le bébé (qui a besoin d’énergie pour effectuer tout son travail de descente dans le bassin et pour naître) et pour la maman, qui a besoin de bien récupérer tout au long du travail. L’intérêt d’apprendre la juste respiration, cela permettra de préserver le périnée, et aidera à avoir une poussée productive au moment de l’expulsion du bébé.
    • Ensuite, le yoga et la naturopathie vous permettront de préparer le plus important : l’accouchement et l’après. Vous allez apprendre à faire certains exercices respiratoires, qui permettront après la naissance, d’apporter du tonus au périnée et aux abdominaux, d’aider l’utérus à reprendre sa place et qui aideront à se détendre afin de favoriser une bonne lactation (pour les mamans qui allaiteront – pour l’allaitement, voir quelques conseils ici).
    • En parallèle, cela va aider à travailler aussi sur le mentalCela va vous aider à réfléchir sur la façon d’appréhender les événements (travail sur le stress), de percevoir les sensations physiques (travail sur les douleurs), de travailler sur les émotions (angoisses, questionnements de la future maman par rapport à la grossesse, à l’accouchement, et à l’après), et cela permet d’être accompagné et de façon naturelle.

A quel stade de la grossesse peut-on faire du yoga prénatal ?

Quand on veut !!! Lancez-vous…

  • Premier trimestre : on y va en douceur, certains mouvements comme les torsions, sont à éviter. A ce moment-là, le yoga peut aider à lutter contre la fatigue et les nausées.
  • Deuxième trimestre : on peut commencer à travailler sur la respiration, sur le périnée également. On essaie de soulager les maux de la grossesse qui s’installent souvent à ce stade.
  • Troisième trimestre : on attaque le vrai travail de la préparation à l’accouchement, éventuellement avec le papa pour un partage qui ne peut qu’être agréable non ?

Le yoga post-natal, indispensable ?

Le yoga post-natal est aussi important, voire plus important encore ! Parce qu’une fois que le bébé est né, tous les regards et toutes les attentions se tournent vers lui.
Or, c’est précisément après l’accouchement que vous avez besoin de vous reposer, de vous remettre de l’accouchement, de vous réapproprier votre corps , de soulager les douleurs liées aux suites de couches et à l’allaitement –maternel ou au biberon. Vous allez avoir besoin de toute votre énergie et celle de papa pour vous occuper de ce petit bout.

C’est le bon moment pour démarrer, en parallèle de la rééducation périnéale avec un kinésithérapeute ou une sage-femme, des exercices de respiration qui vont aider l’utérus à remonter, ainsi que des exercices très doux pour les abdominaux, en préservant le périnée, ainsi que des étirements.

Emotionnellement, vous allez avoir aussi besoin d’être entourée, chouchoutée, écoutée et surtout de ne pas se sentir seule chez elle avec son nouveau-né. Les cours de yoga peuvent aider à prévenir du baby-blues. On rencontre d’autres jeunes mamans, on échange sur les préoccupations de cette période si particulière (soins du nourrisson, allaitement, sexualité, éducation, etc.), vous pouvez en complément être accompagné par un naturopathe qui va vous suivre pendant votre grossesse et va mettre en place un plan pour vous réconforter après et vous aider en plus à perdre vos petits kilos de grossesse tout en étant en bonne santé et allaiter votre bébé comme il faut.

Le yoga post-natal et la naturopathie sont d’excellentes façons de reprendre une activité sportive tout en douceur, et en emmenant son bébé et en étant en bonne santé mentale et physique !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :