Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
photo of pregnant woman standing on dock
sophrologie

La sophrologie, un outil précieux pour vivre ma grossesse pendant la crise covid

Pendant la grossesse, il y a plusieurs façon de se faire accompagner pour vivre sereinement ces moments. Toutes les méthodes d’accompagnement sont très intéressantes et bénéfiques cependant il faut trouver celle qui nous correspond et correspond à notre conjoint. Il faut aussi prendre en compte que chaque professionnel est unique, avec son approche.

Aujourd’hui j’utilise de plus en plus la sophrologie en complément de la naturopathie pour la gestion du stress et des émotions de mes petites futures mamans pas toujours facile d’accoucher avec ou sans masque, l’appréhension de ne pas avoir son conjoint ou sa compagne le jour J et même après à la maternité, également selon le vécu des précédentes grossesse s’il y eu. Alors comment la sophrologie peut aider la future maman pendant la grossesse et l’accouchement ?

La sophrologie est une approche psycho-corporelle qui permet de détendre le corps et l’esprit, pour quels troubles les personnes viennent consulter ?

Elle intervient dans 4 grands domaines :

La gestion du quotidien personnel et professionnel : aide à gérer son stress, ses angoisses, prévention du burn out, aide à développer une meilleure image de soi ou encore améliorer le sommeil. La sophrologie va favoriser le bien-être et l’harmonie.

La préparation d’un événement : aide à vivre sereinement les moments importants de la vie comme un entretien d’embauche, le passage d’examen, l’accouchement. La sophrologie va vous aider à gérer l’appréhension et mobiliser vos ressources.

L’accompagnement plus physiologique : aide à gérer la douleur, à garder une bonne image de soi. La sophrologie ne soigne pas, mais peut être une alliée efficace pour restaurer sa vitalité.

L’accompagnement psychologique : aide à gérer les phobies, les addictions. La sophrologie va vous permettre de mobiliser toutes vos ressources pour vivre dans la sérénité.

Elle permet d’être plus serein au quotidien.

Si nous n’avons jamais pratiqué la sophrologie avant d’être enceinte, pouvons-nous malgré tout y avoir accès pendant la grossesse ?

J’adapte les exercices en fonction des possibilités de la personne. Et il y a deux types de sophrologie, une plus douce et une plus dynamique, on s’adapte à la personne et à son état au moment de la séance.

C’est une méthode qui peut se pratiquer à partir du moment où l’on veut mettre des mots sur ses émotions et peu importe l’état « physique » de la personne.

Quels sont les bienfaits de la sophrologie pendant la grossesse ? En quoi cela peut-être utile pour une future maman ?

La sophrologie va lui apprendre à gérer l’appréhension, mobiliser ses aptitudes et prendre conscience de ses capacités à vivre les événements de façon positive.

Par exemple, une maman pourrait venir en cas de trouble émotionnels, de vécu difficile des transformations corporelles, en cas d’alitement ou encore en cas de préparation à l’accouchement.

Chaque suivi est personnel, chaque future maman n’aura pas besoin du même nombre de séances.

La sophrologie permet-elle de faciliter l’accouchement ?

Disons que la sophrologie va permettre de vivre l’accouchement de façon plus sereine, avec, des ressentis physique nettement moins douloureux. C’est en ce sens que l’accouchement sera plus facile.

Dans certaines situations, par exemple quand la péridurale n’est pas possible, la sophrologie est un vrai soutien.

A partir de quand une femme enceinte peut-elle consulter ?

A tout moment : de la conception au post-partum.

Ce qui est important c’est l’objectif que nous définissions ensemble.

Par exemple, nous allons pouvoir travailler en début de grossesse, sur l’image de soi ou encore accepter les modifications physiques.

En fin de grossesse, l’objectif pourrait être par exemple, la préparation à l’accouchement ou bien encore faire face aux angoisses liées à la parentalité.

Un exercice que nous pouvons faire chez nous pour gérer nos émotions (enceinte ou pas d’ailleurs 🙂 )

le soufflet thoracique :

  • Debout, les pieds parallèle écartés de la largeur du bassin et les genoux légèrement fléchis. Le dos droit, épaules relâchées et tête droite
  • Fermer les yeux
  • Poser les mains sur son ventre
  • Gonfler la poitrine en inspirant profondément par le nez
  • Laisser la poitrine redescendre en soufflant par la bouche
  • Se focaliser sur l’air inspirée et sur le trajet qu’elle effectue
  • Accueillir les sensations et émotions
  • Répéter l’exercice 3 fois

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :