Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Naturopathie

Alimentation et TDAH

Le rôle de l’alimentation dans l’apparition et le traitement du trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est controversé. Les interventions nutritionnelles, comme une modification du régime alimentaire ou l’ajout de suppléments, sont-elles efficaces et sécuritaires? Si on veut éviter les médicaments, existe-t-il des options naturelles pour traiter ce trouble chez les enfants?

Les sucres

Certains parents soupçonnent les sucres de provoquer de l’hyperactivité chez leurs enfants. C’est une perception : il n’y a pas d’évidence que les sucres affectent les comportements ou les performances cognitives des enfants. Peut-être est-ce plutôt les circonstances (ex.: fêtes) dans lesquelles les aliments sucrés sont offerts qui peuvent expliquer l’agitation des enfants?

Les additifs alimentaires

Il y a quelques années, la diète de Feingold ou (Kaiser-Permanente) était une pratique courante chez les enfants atteints de TDAH. Cette diète inventée par un médecin vise à éliminer de l’alimentation les colorants et les saveurs artificiels, les agents de conservations et les aliments contenants naturellement des salicylates, comme les pommes, les pêches et les tomates.

Nous savons aujourd’hui que :

  • cette diète a peu d’impact sur les symptômes de TDAH, selon les évaluations cliniques.
  • seul les enfants qui ont une sensibilité à ces additifs auraient des bénéfices à les éliminer, qu’ils soient atteints ou non de TDAH.
  • les colorants alimentaires sont plus susceptibles de causer des symptômes d’hyperactivité chez certains enfants qui y sont sensibles, qu’ils soient atteints ou non de trouble d’hyperactivité. Les colorants alimentaires ne sont cependant pas reliés à l’apparition du TDAH.

Diète d’élimination

Une diète d’élimination sert à cibler les aliments qui pourraient causer des réactions indésirables chez les enfants. Bien entendu, les enfants qui ont une sensibilité ou une allergie à certains aliments gagnent à les retirer de leur alimentation. Cependant, les effets de ces restrictions sur les comportements reliés au TDAH sont inférieurs au potentiel des médicaments.

Éliminer des aliments ou des groupes d’aliments, c’est priver un enfant de plusieurs éléments nutritifs. Les diètes restrictives peuvent ainsi compromettre la qualité de l’alimentation, en plus d’être difficile à suivre, surtout pour des enfants qui font face à d’autres défis sur les plans psycho-sociaux. Avant d’entreprendre de tels changements alimentaires, discutez-en avec votre médecin ou une nutritionniste et rappelez-vous que ces diètes sont efficaces pour une minorité d’enfants atteints de TDAH.

Supplément d’acides gras essentiels

La supplémentation en acides gras essentiels pourrait atténuer certains des symptômes reliés au TDAH. Il manque par contre de preuve pour le moment. Chose certaine, les suppléments d’oméga-3 et d’oméga-6 ne sont pas une option pour remplacer les médicaments. Certains médecins les suggèrent toutefois en complémentarité aux médicaments.

Suppléments de minéraux

Les enfants atteints de TDAH ont parfois des taux sanguins de certains minéraux bas comparativement aux autres enfants. Dans ces cas, un supplément peut être utile, sous l’avis d’un médecin. Quoi qu’il en soit, rien ne prouve que les suppléments de minéraux contribuent au traitement du TDAH. Une étude a laissé miroiter un espoir concernant un supplément de zinc lorsqu’il est combiné aux médicaments, mais d’autres recherches sont nécessaires.

Phytothérapie

Les tisanes contenant de la camomille ou de la valériane peuvent aider les enfants atteints de TDAH à se détendre bien qu’il n’y a aucune preuve de leur efficacité. Contrairement à la pureté et l’innocuité de certaines préparations à base de plantes médicinales qui est mise en doute, ces tisanes sont toutefois sans danger pour les enfants.

Actuellement, les médicaments, combinés à une intervention psychosociale, restent la meilleure façon de traiter les symptômes du TDAH. Une saine alimentation est tout de même toujours un atout. Les enfants ont besoin d’une alimentation équilibrée pour grandir en santé.

Références

  • A-C Bernard-Bonnin, et al. (2002). « Le recours à la médecine parallèle dans le traitement des enfants atteints de trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité. » Paediatr Child Health 7(10): 721-730.
  • Akhondzadeh, S., et al. (2004). « Zinc sulfate as an adjunct to methylphenidate for the treatment of attention deficit hyperactivity disorder in children: A double blind and randomized trial [ISRCTN64132371]. » BMC Psychiatry 4: 9-9.
  • Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. 2013. Le médecin du Québec, la revue de la fédération des médecins omnipraticiens du Québec : Focus sur le TDAH. Repéré en ligne http://lemedecinduquebec.penegalab.com/2014/Octobre_Bil/?2
  • Ghanizadeh, A. and B. Haddad (2015). « The effect of dietary education on ADHD, a randomized controlled clinical trial. » Annals of General Psychiatry 14: 12.
  • Gillies D, Sinn JKh, Lad SS, Leach MJ, Ross MJ. Polyunsaturated fatty acids (PUFA) for attention deficit hyperactivity disorder (ADHD) in children and adolescents. Cochrane Database Syst Rev. 2012 Jul 11;7:CD007986.
  • Heilskov Rytter, M. J., et al. (2015). « Diet in the treatment of ADHD in children—A systematic review of the literature. » Nordic Journal of Psychiatry 69(1): 1-18.
  • Millichap, J. G. and M. M. Yee (2012). « The Diet Factor in Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder. » Pediatrics 129(2): 330-337.
  • Searight, H. R., et al. (2012). « Complementary and Alternative Therapies for Pediatric Attention Deficit Hyperactivity Disorder: A Descriptive Review. » ISRN Psychiatry 2012: 804127.
  • Stevens, L. J., et al. (2013). « Mechanisms of behavioral, atopic, and other reactions to artificial food colors in children. » 71(5): 268-281.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :