Ayurveda

Un équilibre parfait grâce aux plantes 🌱

Aujourd’hui, je vais vous donner quelques plantes pour vous aider à vous sentir en parfait équilibre selon votre profil ayurvédique.

VATA est constitué d’air et d’éther. Il est froid, léger, sec, mobile, subtil, clair, dispersé, irrégulier, dur. Sachant que le semblable augmente le semblable tandis que l’opposé le diminue, il sera traité par le chaud, le lourd et l’humide. Si vous appartenez à cette constitution, il vous faut une thérapie chaude, douce, humide, apaisante, nourrissante, fortifiante. Les plantes à utiliser seront chaudes et douces, nutritives, toniques.

VATA en excès aura tendance à la nervosité, aux gaz intestinaux, à la constipation, aux douleurs, à l’insomnie, aux spasmes et tremblements.

Vous pouvez prendre les plantes suivantes :

En cas de gaz intestinaux, VATA prendra des plantes carminatives à énergie chaude comme l’angélique ou l’anis vert (les plantes carminatives favorisent l’expulsion des gaz). Il ne faut pas les utiliser en excès sous peine d’augmenter la sécheresse de VATA.

En cas de constipation, VATA choisira des plantes laxatives douces et humides comme les graines de psyllium (car VATA est dur et sec), auxquelles on ajoutera des plantes douces et chaudes comme les graines de lin afin de ne pas augmenter la fraîcheur de VATA (car il est froid). Les plantes laxatives diminuant le feu digestif (agni), on ajoutera aussi des plantes carminatives qui stimulent le feu digestif.

En cas d’insomnie, VATA prendra des plantes sédatives chaudes et douces telles que la noix de muscade (1 pincée de poudre de noix de muscade dans 1 verre de lait chaud) ou la valériane.

En cas de tremblements, VATA prendra des plantes antispasmodiques chaudes comme le basilic. Les antispasmodiques soulagent les spasmes.

Il est à noter que les plantes diurétiques et les toniques amers sont contre-indiquées pour la constitution VATA.


PITTA est constitué de feu et d’eau. Il est chaud, léger (mais plus lourd que VATA), humide, mobile, huileux, liquide, pénétrant, tranchant. Le profil PITTA sera traité par le froid, le lourd, le sec. Si vous appartenait à cette constitution, il vous faut une thérapie fraîche, tonifiante et nutritive. Les plantes à utiliser seront fraîches, douces, amères.

PITTA en excès aura tendance aux sensations de brûlure, aux inflammations, aux infections, à la diarrhée, aux hémorragies, aux fièvres élevées.

Vous pouvez prendre les plantes suivantes :

Pour évacuer la chaleur du corps, PITTA prendra des plantes sudorifiques fraîches telles que la coriandre ou la camomille. Les sudorifiques frais font transpirer, diminuent la température du corps et la chaleur. Il pourra également prendre des plantes diurétiques fraiches telles que la bardane ou le fenouil ; les diurétiques augmentent la sécrétion urinaire, le fait d’uriner réduit la chaleur du corps, rafraîchit, élimine les toxines, purifie le sang.

En cas d’insomnie, PITTA prendra des plantes sédatives fraîches telles que la verveine ou le tilleul.

En cas de fièvres élevées, PITTA prendre des plantes toniques amers telles que l’aloès ou la gentiane ; les toniques amers sont les plus puissantes pour diminuer PITTA, elles font tomber la fièvre, dissipent la chaleur, éliminent les toxines, réduisent la graisse du corps.

En cas d’hémorragies, PITTA prendra des plantes hémostatiques fraîches telles que l’ortie. Les plantes hémostatiques arrêtent les hémorragies et rafraîchissent le sang.


KAPHA est constitué de terre et d’eau. Il est froid, lourd, humide, doux, lent, mou, collant, statique, huileux. KAPHA sera traité par le chaud, le léger et le sec. Si vous faites partie de cette constitution, il vous faut une thérapie chaude, légère, sèche, stimulante, allégeante. Les plantes à utiliser seront chaudes, piquantes, amères, astringentes.

KAPHA en excès aura un feu digestif affaibli, une tendance à avoir des troubles respiratoires (rhume, toux, bronchite…), des nausées et vomissements, une augmentation de poids voire de l’obésité, une alternance de constipation et diarrhée, beaucoup de mucus et de salivation, de l’eau en excès, de la rétention d’eau.

Vous pouvez prendre les plantes suivantes :

Pour augmenter le feu digestif, KAPHA prendra des plantes digestives chaudes et piquantes telles que le gingembre sec (en poudre), le piment de Cayenne, le poivre noir. Ces plantes stimulent la digestion, augmentent la chaleur et détruisent les toxines.

Pour réduire la graisse du corps, KAPHA prendra des plantes toniques amers telles que l’aloès ou la gentiane ; ces plantes réduisent la graisse du corps, éliminent les toxines, font tomber la fièvre, régularisent le métabolisme du sucre.

En cas de constipation, KAPHA prendra des laxatifs (si faible) ou purgatifs (si forte) chauds et secs tels que la carotte et le raifort ; les plantes laxatives ou purgatives facilitent l’évacuation des selles ; elles doivent toujours être prises avec des plantes carminatives.

En cas de diarrhée, KAPHA prendra des plantes astringentes anti-diarrhée chaudes et piquantes avec des fraîches et amères telles que la noix de muscade ou le gingembre, l’écorce de chêne.

Pour éliminer l’excès d’eau, KAPHA prendra des plantes diurétiques chaudes et sèches telles que la cannelle ou les graines de moutarde ; les plantes diurétiques réduisent l’eau du corps et assèchent donc les types KAPHA.

En cas de congestion, rhume, bronchite, etc…, KAPHA prendra des plantes sudorifiques chaudes (pour éliminer l’eau en excès à travers la peau) comme l’eucalyptus ou le thym et des expectorantes chaudes et sèches (pour évacuer l’eau, expulser le mucus) comme l’aunée ou le gingembre sec.

N’hésitez pas à faire un bilan ayurvédique pour connaître votre constitution et avoir un suivi personnalisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :