Ayurveda

Repartir de zéro grâce à l’ayurveda

Il y a 2 ans maintenant, j’ai réalisé que j’étais prise dans une « routine négative » : j’avais l’impression que mon feu intérieur était en train de s’éteindre… Déjà en tant que Vata, il n’est pas très fort et je vivais de plus en plus sur le mode pilote automatique : le célèbre métro, boulot, dodo.

Cet état d’esprit et mon faible niveau d’énergie ont affecté grandement ma digestion.

C’est d’ailleurs en cherchant des remèdes à mes maux que je suis tombée d’abord sur la Naturopathie puis sur l’Ayurvéda, une médecine traditionnelle originaire de l’Inde signifiant « science de la vie ». Elle m’a tout de suite séduite par sa philosophie et son approche holistique.

Voici trois apprentissages ayurvédiques qui m’ont permis de cheminer dans ma quête d’équilibre.

À noter que ces apprentissages font partie d’un travail continu. J’ai beau les avoir compris, je travaille quotidiennement à les appliquer.

Se reprogrammer pour mieux s’aimer

La première chose que j’ai comprise et réellement intégrée grâce à l’Ayurvéda est que nous avons toutes et tous une constitution différente (soit pitta, vata et/ou kapha). Nous devons donc apprendre à être à l’écoute de notre corps.

Cultiver l’amour de soi et mieux gérer ses émotions pour favoriser une meilleure digestion

En plus de cultiver l’amour de soi, j’apprends à pratiquer la pleine conscience et le non-jugement, en m’ouvrant davantage à ma vulnérabilité et en m’éloignant de mon trop grand besoin de performer. Je réapprends à m’apprécier sans me comparer.

Équilibrer son feu intérieur

Le yoga et la méditation sont deux pratiques faisant partie de la médecine ayurvédique. Elles m’ont appris à rééquilibrer mon feu intérieur. Lorsque celui-ci est trop fort, je ressens une hyperactivité mentale qui brouille mes idées ou encore me transforme en girouette. Tandis que lorsqu’il est trop faible, un sentiment de léthargie et des maux digestifs s’emparent de moi.

Les trois doshas : principes inhérents à la vie

Nommés vata, pitta et kapha, de quoi s’agit-il au juste lorsqu’on parle de doshas ? Là où se trouvent l’existence et la vie, se trouvent les trois doshas. Lorsqu’ils sont en équilibre, tout va pour le mieux alors que leur déséquilibre engendre des symptômes et des maladies spécifiques selon les doshas affectés. En tout temps, il s’agit donc d’apaiser nos doshas en excès.

VATA : LE MOUVEMENT

Éléments : Air et Espace

Fonctions :

  • Locomotion du corps et rythmes biologiques
  • Influx nerveux
  • Transport des molécules
  • Curiosité
  • Versatilité

Signes d’excès :

  • Anxiété
  • Douleurs
  • Froid
  • Sécheresse
  • Tremblements
  • Perte de poids
  • Noirceur

PITTA : LA TRANSFORMATION

Éléments : Feu et Eau

Fonctions : 

  • Digestion chimique
  • Métabolisme
  • Action des hormones
  • Vision oculaire
  • Désir, ambition
  • Courage

Signes d’excès :

  • Colère
  • Brûlements
  • Acidité
  • Infections
  • Diarrhée aigüe
  • Fortes odeurs
  • Rougeurs

KAPHA : LA PRÉSERVATION

Éléments : Eau et Terre

Fonctions :

  • Constitution des cellules
  • Maintien des tissus
  • Système immunitaire
  • Endurance
  • Calme
  • Appartenance

Signes d’excès :

  • Tristesse
  • Mucus
  • Lourdeur
  • Nausées
  • Œdème
  • Prise de poids
  • Blancheur

Bientôt dispo un questionnaire pour connaître votre constitution doshique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :