les bienfaits de l'iode
Naturopathie

L’iode et ses bienfaits

Certains minéraux comme l’iode ne sont pas assez connus, on ne s’y intéresse pas assez ! Et pourtant, ils sont d’une importance capitale pour notre santé. Cela va permettre de réguler votre thyroïde, optimiser sa croissance et faire fonctionner votre cerveau au maximum de ses capacités, concentration et réflexion au top.

L’iode, indispensable pour notre santé


L’iode est connu de tous à travers le sel, la mer et les algues (pour les bretons ^^ et ils ont bien raison). En effet, bien que le sel de table et le sel marin ne contiennent pas d’iode naturellement, l’iodation du sel de table est devenue obligatoire en 1952. Ceci a permis de diminuer les carences en iode des Français.

On estime à 150 μg la dose quotidienne recommandée pour un adulte. En cas de carences, les conséquences peuvent être graves et engendrer des problèmes thyroïdiens. Il s’agit d’un gonflement important de la partie basse du cou, provoquant une gêne évidente pour manger, parler ou respirer et peut être évité par un apport suffisant en iode. Les autres signes de carence sont :

  • Hypothyroïdie
  • Fatigue chronique
  • Problèmes intestinaux
  • Ongles, cheveux, dents et peau se détériorent
  • Insomnie

Grâce à l’iode, la thyroïde peut synthétiser des hormones essentielles, utiles à notre digestion, notre coeur et nos muscles. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’un déficit de la thyroïde soit responsable d’une prise de poids importante.

A l’inverse, un excès d’iode n’est pas sans risque et peut provoquer des dérèglements de la thyroïde. Les symptômes sont les suivant :

  • Fièvres et bouffées de chaleur
  • Arythmie cardiaque
  • Déminéralisation osseuse
  • Faiblesse musculaire
  • Nervosité

L’iode a donc une place importante dans notre alimentation et notre santé.

Une alimentation saine pour profiter des bienfaits de l’iode


Une alimentation saine, variée et équilibrée est la clé pour satisfaire à ses besoins en iode. On en retrouve dans les poissons, les fruits de mer, le lait, le fromage, les légumes ainsi que certaines céréales comme le riz, le seigle ou le blé. Petites astuces : quand vous allez manger des sushis, pensez aux algues wakamé, elle vont vous apporter plus de 1000 fois votre apport en iode. Dans ce cas là, pas d’inquiétude sur votre taux d’iode.

Néanmoins, si votre médecin traitant a identifié une carence en iode, vous avez la possibilité prendre des compléments alimentaires. Ça peut être le cas en cas de régime sans sel ou chez les Vegan.

Comme je vous le disais, le sel de table permet d’apporter aisément de l’iode à son organisme. Cependant, je vous déconseille fortement de ne compter que sur ça pour votre apport d’iode, attention avec l’hypertension artérielle, d’où l’intérêt de varier son alimentation et de consommer des aliments de qualité. Un excès d’iode par le biais de l’alimentation est peu courant, il s’agit, le plus souvent d’un surdosage médicamenteux.

Les sportifs et les femmes enceintes eux, ont des besoins plus important !


Comme toujours, les sportifs ont des besoins accrus. Ceci est valable pour l’iode, résultant de la dépense physique régulière, associée à une perte via la transpiration. En effet, il faut savoir que l’iode est éliminée par les urines mais aussi la sueur et la salive. Le tabagisme, quant à lui, aurait tendance à freiner l’absorption d’iode, ce qui implique, en amont d’augmenter les doses, ou mieux, d’arrêter de fumer. Pour cela, vous pouvez jetez un œil sur : http://naturopathe-pau.fr/novembre-le-mois-sans-tabac/

Les femmes enceintes aussi doivent sensiblement augmenter leur besoin en iode durant la grossesse, puisque ce minéral est indispensable au bon développement du cerveau du foetus.

  • Quelques chiffres

On a dit qu’un adulte a besoin de 150μg par jour. Un enfant aura besoin de 100μg, une femme enceinte 200μg et une femme allaitante 260μg. Pensez-y mesdames, c’est important pour votre pti’ bout !

Ce que vous devez retenir


L’iode est à la fois dans nos assiettes, et dans notre organisme. Il tient un rôle majeur au sein de notre corps.
Majoritairement géré par la glande thyroïde, un apport d’iode correct, à hauteur de 150 μg à 300 μg pour un sportif, est recommandé.

En cas de défaut, des troubles importants comme un dérèglement de la thyroïde, des problèmes de croissance, des troubles physiques et un retard mental peuvent survenir. Comme souvent, l’idéal est donc d’apporter une alimentation variée et équilibrée à son organisme pour se maintenir en bonne santé et réaliser de belles performances en salle de sport.

Pour rappel, mes articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionnel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire et n’hésitez pas à vous faire accompagner par un naturopathe.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :