Naturopathie

Les réflexes nutrition anti-crampe

Ces contractions musculaires sont souvent dues à un déséquilibre alimentaire. Pour y remédier, il faut s’hydrater, miser sur les sources de potassium, calcium et magnésium et fuir les aliments acidifiants.

Qui n’a jamais ressenti cette douleur soudaine et temporaire au mollet, lors d’un effort physique ou tout simplement durant la nuit ? Fréquente chez  la femme enceinte et le sportif, la crampe est généralement un problème bénin. Le rôle de l’alimentation est essentiel.

Je bois une bouteille d’eau par jour

C’est-à-dire 1,5 litre, au moins. Déshydraté, le muscle accumule les toxines (acide lactique notamment) et n’accède plus aux minéraux dont il a besoin. On boit donc tout au long de la journée, en privilégiant les eaux fortement minéralisées (Hépar, Courmayeur, Salvetat…).

On augmente la quantité en cas d’effort, de chaleur ou de prise de médicaments diurétiques.

Je consomme des fruits et des légumes à chaque repas

Ils sont riches en potassium, qui joue un rôle clé dans la contraction des muscles et la transmission de l’influx nerveux. Grâce à leur fort potentiel alcalinisant, ils luttent aussi contre l’acidification de l’organisme.

Je pense aux légumes secs pour changer des pâtes

Lentilles, pois cassés, haricots secs… regorgent de minéraux dont le potassium, le calcium et le magnésium indispensables au tonus musculaire. Trop longs à préparer ? On les prend en conserve (et on rince pour éliminer le sel) ou, mieux, en doy-pack.

Je réserve viandes grasses et charcuteries aux occasions

Riches en graisses saturées et en protéines animales, ils acidifient l’organisme. De plus, ils sont riches en azote, difficile à éliminer.

Je privilégie les matières grasses végétales

Les acides gras contenus dans les huiles contribuent à l’entretien des membranes des cellules et à la communication entre elles. Ainsi, elles optimisent le transport et l’utilisation des minéraux dans les fibres musculaires. On varie : colza, noix, olive.

Je sucre avec du miel ou pas ^^

Contrairement au sucre de table ordinaire (saccharose), le miel regorge de sels minéraux : calcium, magnésium et potassium. 3 c. à soupe par jour, c’est la bonne dose, en privilégiant le bio.

Je grignote des fruits secs

Abricots secsraisins secsdattes… sont ultrariches en minéraux, notamment en calcium, magnésium et potassium.

Tout comme les oléagineux (amandesnoix…). On les consomme au petit déjeuner, dans le muesli, ou en collation, une petite poignée.

Je mange des bananes

C’est le fruit anticrampes par excellence : riche en minéraux et en vitamines B, elle contribue à l’équilibre cellulaire. Alterner pomme et banane car la banane est assez riche tout de même selon vos objectifs !

Je limite le café

Diurétique, la caféine favorise la déshy­dratation et l’élimination des minéraux dans les urines. On limite donc aussi le thé.

Je préfère le vin rouge

L’alcool peut favoriser les crampes en déshydratant et en provoquant une fuite des minéraux. Cet effet serait plus marqué pour les vins blancs ou rosés et le champagne, probablement lié à leur plus forte teneur en sulfites. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :