ashtanga, yoga anti-stress
Naturopathie

L’ashtanga, le yoga anti-stress

Pour chasser la fatigue en ce début d’hiver, se muscler et gagner en «  zenitude  » rien ne vaut qu’une bonne séance de yoga ashtanga, une version acrobatique, très prisée en Occident. Une méthode idéale pour tous ceux qui ont de l’énergie à revendre et qui veulent s’entretenir en restant au chaud. Parce qu’aller courir dans le froid et la neige bientôt qui est motivé ?

Petit rappel : Le yoga, discipline millénaire de l’Inde, est considéré comme une gymnastique de santé, destinée à harmoniser le corps et l’esprit. Différentes formes ont été élaborées au fil du temps. L’ashtanga est une forme de yoga dynamique et physique. Cette méthode combine force, souplesse, stabilité et travail de posture corporelle pour un bien-être à la fois physique et moral.

Le principe est simple : la séance débute par des salutations au soleil, suivies d’une « ribambelles »  de postures que l’on effectue en synchronisant son souffle au mouvement, pour se terminer une heure et demie plus tard sur de la médiation et oui elle est encore là !

Respiration et sérénité 

Premier point essentiel, l’ashtanga permet de prendre conscience de sa respiration. Le travail sur la respiration dite « ujjai » est primordial. Pour passer d’une posture à l’autre de manière fluide, on se concentre sur une inspiration et une expiration lente et profonde, à chaque inspiration on va passer d’un positon à une autre. Et on oxygène complètement le corps. La cage thoracique se remplit et se vide, pendant que le ventre reste plat et notre ceinture abdominale contractée. Un exercice qui n’a l’air de rien et qui pourtant demande beaucoup de concentration. Impossible de penser à autre chose pendant un cours d’ashtanga. Du coup le mental s’apaise, on se reconnecte à son corps, les tensions se libèrent, et le stress avec. 

Au final, on gagne en énergie positive et bien souvent en sérénité.

Un corps souple et tonique 

C’est également une source d’énergie. L’ashtanga favorise une meilleure circulation de l’énergie interne, qui chez nous la plupart du temps reste en soi mais ne se libère pas. C’est donc l’excès de sédentarité qui épuise le corps. Remettez-le dans un mouvement continu, il se revitalise. Une séance, c’est une heure d’enchaînements. L’ashtanga requiert de l’adresse, de l’endurance et de l’entraînement. Vu de l’extérieur un cours paraît extrêmement physique, presque acrobatique, ne vous inquiétez pas avec un peu de pratique ça rentre tout seul. Les bénéfices sont assez immédiats et une pratique régulière remodèle la silhouette et l’affine. Vous gagnerez aussi en souplesse et en galbe. 

Si votre dos vous taquine, ce yoga possède également des effets thérapeutiques. Il permet de faire travailler les muscles dorsaux profonds qu’on néglige la plupart du temps. D’autre part, ces positions favorisent une attitude juste de l’axe vertical dans toutes les positions y compris, dans la position debout. Résultat : le dos est fortifié et les douleurs envolées. Si vous vous sentez fatigué en fin de journée, ne renoncez pas à votre séance, elle chassera la fatigue plus sûrement que n’importe quel cocktail de vitamines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :