Naturopathie

La saison des course à pied est là, mais le pollen aussi aïe aïe aïe !

Mon conseil aux allergiques comme moi !

Anticiper la saison

L’alimentation va être votre 1er atout, choisissez des aliments riches en soufre qui détoxinent le foie comme le radis noir, l’échalote, l’ail… et privilégiez les oméga-3 pour leurs propriétés anti-inflammatoire (huile de colza, lin, noix..). Aliments à éviter : les fraises, les épinards, les tomates, les champignons, la viande rouge, le porc, la charcuterie, le thon, le hareng, le maquereau, le cabillaud, la raie et les coquillages et crustacés (non pas la chanson 🙂 ). Tous ces aliments libèrent l’histamine et font flamber l’inflammation.

En interne : faites une cure de 6 semaines d’oeufs de caille + une cure d’un mois de probiotiques à raison d’une gélule par jour.

En externe : 2 gouttes d’huiles essentielles d’estragon sur un comprimé neutre, dans une cuillère d’huile d’olive ou de miel, 2/3 fois par jour.

Organisez vos sorties en plein air

Privilégiez les moments faibles en pollen, si possible. Vous pouvez checker ces informations sur une application « pollen et allergies », en général le taux est plus faible le matin entre 6h et 8h et le soir après 19h. Allez courir avant, pendant, ou juste après une averse, c’est à ce moment que l’air est le moins chargé, le pollen est plaqué au sol. À l’inverse, évitez de sortir quand le vent souffle ! Le top, prenez de la hauteur, allez en altitude. À proscrire : les champs et les forêts … Evitez aussi les centre-villes, la forte concentration d’ozone et de polluant stimule les réactions allergiques aux pollens.

Durant l’effort

Privilégiez l’endurance douce plutôt que les efforts intenses sur les pics de pollens. Adaptez votre rythme, un rythme ou vous pouvez parlez plutôt que des accélérations répétées. Prenez une inspiration par le nez, pour limiter la pénétration dans la sphère respiratoire. Petite astuce : mettez un peu de vaseline ou de crème grasse autour des narines, le pollen va se coller autour mais ne pénétrera pas. Portez des lunettes de protection si vous êtes vraiment gêné.

Après l’effort

Après les courses ou les entraînements, retirez tous vos vêtements, lavez-les. Prenez une douche et rincez votre nez avec un lota.

Il existe plusieurs type de lota, céramique ou plastique. Mettez 250ml d’eau tiède idéalement filtrée avec une pincée de sel.

Comment pratiquer ?

Agitez légèrement pour dissoudre le sel, placez-vous au dessous d’un lavabo. Appliquez l’embout du lota à l’entrée de votre narine. Penchez la tête vers l’avant et vers le côté opposé à la narine traitée en rentrant le menton dans la poitrine. Faites couler l’eau doucement par la narine. Elle va ressortir par l’autre narine.

Sportez bien 🙂

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :