Naturopathie

La médecine naturelle : facile, efficace, moins chère et moins toxique !

La richesses des plantes médicinales

La médecine chimique actuelle a un siècle d’expérience. La médecine naturelle à base de plantes a, quant à elle, 7000 ans d’expérience prouvée par nos ancêtres. Elle est très riche en expérience et en éléments thérapeutiques.

Sachez que plus de 70% des médicaments présents dans le Vidal (the référence du médicament) trouvent leurs origines dans les plantes.

Alors, pourquoi ajouter des excipients chimiques ? Ne sont-elles pas obsolètes ? Telle est la question !

Les principes actifs

En médecine chimique, on isole un principe actif qu’on modifie légèrement pour fabriquer le médicament. Alors qu’avec les plantes médicinales, on utilise tous les actifs de la plante qui travaillent souvent en synergie.

Cependant, faut-il savoir les utiliser ? Et non, même le naturel n’est pas sans danger, il faut savoir où, quand et comment les utiliser !

Après le blabla théorique, nous allons voir comment choisir vos plantes sans danger

Pour votre usage personnel, vous pourrez utiliser :

  • Des plantes que vous avez dans votre cuisine… et oui, pas plus compliqué que cela : le thym (pour les petits rhumes et la toux), la cannelle (anti-inflammatoire), la moutarde, l’olive, le citron ( le nouveau botox, mesdames), le cumin, l’ail, l’oignon…
  • Des tisanes issues du commerce : la mélisse (pour bien dormir), oranger, camomille (détente, anti-stress), verveine, eucalyptus…
  • Des tisanes issus des pharmacies : bouillon-blanc (maux de ventre), coquelicot (insomnies, apaisant, adapté aux enfants à partir de 7 ans), gentiane, véronique et reines des près (remplace l’aspirine)
  • Des huiles essentielles (HE) : en pharmacie ou dans certaines boutiques bio. Une huile doit être bio de préférence et surtout 100% pure, lisez bien les étiquettes. Vous découvrirez la trousse idéale pour l’arrivée du printemps dans mon prochain article !

Attention aux huiles essentielles, elles sont extrêmement puissantes car très concentrées, elle peuvent devenir dangereuses si elles sont mal utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :