Ayurveda

Gérer sa ménopause avec l’ayurveda !

Bien gérer sa ménopause avec l’ayurvéda, c’est possible. Retrouvez des conseils pour gérer les symptômes mais aussi les plantes utiles de la ménopause…

La perturbation des Doshas

Au moment de la ménopause, les trois Doshas sont perturbés à tour de rôle. Ce passage est un phénomène extrêmement variable d’une femme à l’autre et les symptômes sont différents selon les personnes.

Certaines femmes seront gênées par des bouffées de chaleur pendant quelques mois seulement tandis que d’autres connaîtront des désagréments pendant plus de dix ans. Certaines femmes auront une ménopause de courte durée sans inconfort notable, tandis que d’autres connaîtront une période de grand chaos. Tout ce qui concerne le système hormonal se rapproche de Pitta. C’est donc Pitta qui se dégrade en premier au moment de la ménopause. On constate ensuite une aggravation du Dosha Vata qui se traduit par de l’hypertension, des insomnies, une activation du système nerveux. Les personnalités qui étaient déjà Vata vont connaître une aggravation du dessèchement de la peau. Enfin, un déséquilibre du Dosha Kapha va se traduire par une moindre résistance à l’effort, un besoin accru de repos, de dormir davantage ainsi qu’une tendance à la prise de poids.

Gérez les symptômes

Pour gérer au mieux les bouffées de chaleur symptomatiques de la ménopause, l’Ayurveda recommande de faire des diètes régulières (un à deux jours par mois) pour assainir l’organisme et réduire l’inflammation qui peut générer des déchets. Boire des jus de légumes et des soupes permet à l’organisme de se nettoyer de ses toxines.

En cas de bouffées de chaleur très importantes, voici une astuce : faites bouillir du safran dans du lait. Consommez 2 à 3 tasses par jour de cette boisson. Si vous n’appréciez pas le lait, vous pouvez ajouter du safran dans des plats, du riz ou dans n’importe quelle préparation buvable.

Favorisez également les oléagineux dans votre alimentation afin de lubrifier et nourrir les tissus, les muscles et les tendons. L’huile de sésame qui contient de la vitamine E est particulièrement recommandée pour régénérer la peau. Cette vitamine est également présente dans toutes les graines germées, par exemple.

Pendant cette période, misez sur des apports plus importants en calcium (produits laitiers et autres) et en oméga 3. Il peut être conseillé de consommer davantage de soja sous toutes ses formes.

Les plantes utiles de la ménopause

Pour diminuer Pitta, il est conseillé de recourir au gel d’Aloé Véra (à raison d’une cuillère à soupe une à deux fois par jour). Attention toutefois, c’est un léger purgatif. Il peut donc occasionner quelques désordres intestinaux si vous êtes déjà un peu sensible de ce côté-là. Rappelons que la ménopause ne se déroule pas selon un processus brutal du jour au lendemain. Ainsi, par période, l’organisme verra Pitta augmenter mais à d’autres moments, ce seront les Doshas Kapha ou Vata qui augmenteront.

L’Ayurveda dispose de deux plantes particulièrement recommandées au moment de la ménopause : Shatavari qui joue le rôle de régulateur hormonal et Ashoka qui présente des effets un peu similaires. Enfin, les Rasayanas (reconstituants) composés de plantes et de miel vont aider à revitaliser tout le corps. Le célèbre remède, Chyawanprash, sorte de confiture qui contient un ensemble de plantes toniques, de vitamines et de minéraux est également particulièrement recommandé.

La ménopause marque le passage de l’organisme à la période Vata dans le déroulement de l’existence humaine. Elle s’accompagne le plus souvent d’un ralentissement des capacités digestives. Il est donc recommandé de consommer davantage d’aliments riches en vitamines et en minéraux de manière à s’assurer que l’organisme dispose bien de tous les nutriments.

L’importance de l’hygiène de vie

Maintenir une bonne hygiène de vie est encore plus important à la ménopause qu’à toute autre période de la vie. C’est aussi à cet âge que tous les comportements bénéfiques ou néfastes pour le corps, ayant été adoptés à l’âge adulte se traduisent concrètement au niveau de la santé. Même si ces exemples sont caricaturaux, il va sans dire qu’une personne qui aura pratiqué pendant vingt ou trente ans le yoga et d’autres activités sportives et aura suivi une diététique saine vivra sa ménopause d’une tout autre manière qu’une femme fumeuse, en surpoids n’ayant jamais fait de sport de sa vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :