Naturopathie

Éliminer les excès de l’été avant la rentrée

C’est la rentrée et vous n’avez pas été très sérieux sur le plan alimentaire pendant vos vacances ? Pas de panique, je viens à votre rescousse.

Les mois de juillet et août sont passés par là. Et avec eux, leurs excès (nourriture comme alcool). C’est la rentrée et vous avez décidé de vous reprendre en main ?

On sait que l’été, les boissons alcoolisées sont un peu plus consommées que pendant le reste de l’année. On va passer à un ou deux verres maximum sur le week-end. Et en termes d’alimentation classique, on va essayer de diviser notre plat en trois avec un peu de protéines, un peu de légumes et un peu de féculents : on tente de faire 1/3, 1/3, 1/3, afin de pouvoir obtenir un plat assez consistant tout en retrouvant une alimentation équilibrée. » Sur une journée, et dans le détail, ça donne quoi ?

Petit déjeuner :

Le matin, prenez un petit peu de céréales (muesli ou flocons d’avoine par exemple), soit un bol entre 40 et 50 grammes maximum ; un produit laitier (ou un produit à base de soja pour les intolérants au lactose), sachant qu’il est bien d’avoir un petit apport en calcium au moment de démarrer la journée ; un fruit. Et, bien sûr, du thé ou du café au bon vouloir de chacun (ceux qui ont l’habitude de mettre deux, trois sucres, mettez-en un seul, et ceux qui en mettent un, essayez de passer à une moitié : on tente de diviser plus ou moins tout par deux pour pouvoir reprendre un « rythme » correct et éliminer le surplus de l’été.)

Déjeuner :

Pour le midi, prenez des féculents (blé, semoule, riz, pâtes, pain, etc.) en quantité raisonnable (un petit peu plus que le soir) ; des protéines (viande, oeuf, poisson) : pour les femmes, on va se situer entre 50 et 60 grammes, et pour les hommes, sur 100 g (je parle toujours en cru) ; des légumes à volonté ; pour le dessert, soit un fruit soit un produit laitier (ou un produit à base de soja pour les intolérants au lactose) et on va éviter pendant un temps tout ce qui est un peu gras et riche comme les pâtisseries. Après, on pourra se faire plaisir de temps en temps, mais pour retrouver un équilibre, on ne mange pas ce genre de choses.

Après-midi :

Si on a une petite faim (ce n’est bien sûr pas obligatoire), on peut prendre une petite collation : je préconise un fruit avec une petite poignée de fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes).

Dîner :

Le soir, c’est un repas du même type que le midi, mais on va réduire les féculents voir même si possible consommer du sans gluten moins lourd pour le soir : pour une femme, on est entre 30 et 40 grammes secs, et pour un homme, aux alentours de 80 ; légumes à volonté ; 100 g de protéines (50 à 60 g pour les femmes) : on en a besoin, ça permet de nous « caler » et ça aide le corps à reconstruire du muscle ; soit un produit laitier (ou un produit à base de soja pour les intolérants au lactose) soit un fruit en dessert. Dans la journée, il faut essayer de ne pas dépasser 3 fruits (car ils sont très riches en sucres).

Pendant combien de temps suit-on ce programme alimentaire ?

On essaie de le faire pendant un mois pour retrouver un certain équilibre alimentaire. Ce programme permet de manger à sa faim et, en même temps, de pouvoir se stabiliser (ou même de perdre du poids) ; on ne se restreint pas – on peut manger de tout en quantités raisonnables et un maximum varié -, ça relève simplement d’une certaine hygiène de vie à adopter progressivement. Et si un jour, j’ai envie de manger une pâtisserie, je la mange (un midi, c’est mieux que le soir, et pas en début de programme de préférence).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :