Ayurveda

Concoctez vos herbes ayurvédiques pour équilibrer votre dosha

Les épices ont toujours fait aussi bien partie de la cuisine que de la médecine indienne. Voyons ensemble comment nous pouvons concocter aisément des mélanges aromatiques adaptés à notre constitution et à nos besoins du moment, tout en titillant agréablement nos papilles.

En identifiant quel dosha est le moins équilibré en nous, on peut choisir un mélange d’épices et d’aromates. Celui-ci aura une influence bénéfique sur notre bien-être et notre état de santé en adaptant vos plats à votre constitution personnelle. Le fait de préparer en avance facilite l’utilisation fréquente des mélanges d’épices, ce qui accroît leur impact sur votre santé.

Vata : d’espace et d’air

Le principe Vata correspond aux mouvements, aussi bien la locomotion que le péristaltisme intestinal et même la transmission d’information via le système nerveux. Vata maintient le rythme, la pulsation de la vie ainsi que nos perceptions sensorielles.

Une fois déséquilibré, nos idées deviennent confuses, la tête nous semble trop légère et devient parfois même douloureuse. La peur et l’anxiété se manifestent. Nous développons davantage de gaz intestinaux, les rythmes corporels se dérèglent et le corps s’assèche, notamment la peau. Les articulations deviennent rigides et douloureuses.

Les arômes sucrés et les huiles essentielles douces dispersent les gaz intestinaux et apaisent le système nerveux. Un léger effet réchauffant et apéritif contribue à soutenir la digestion souvent irrégulière en excès vata.

Recette pour régulariser vata : les carminatifs

Ingrédients :

  • 2 parts Cumin moulu
  • 2 parts Cannelle moule
  • 1 part Basilic séché
  • 1 part Muscade
  • 1 part Clou de girofle moulu

Vous pouvez aussi mélanger ensemble les poudres de fenouil, de graines de coriandre, de graines de céleri et de gingembre séché pour obtenir une combinaison harmonieuse et plus fraîche. Plusieurs autres épices et aromates sont bénéfiques pour vata, tels la cardamome, le fenugrec, les graines de moutarde, l’origan et le romarin.

Pitta : le feu qui transforme

Le principe Pitta représente l’ensemble des réactions chimiques qui ont cours dans l’organisme. La capacité de digestion et de métabolisation des aliments et le maintien de la température corporelle sont du domaine de pitta.

Lorsque pitta est dérangé, nous ressentons plus d’irritabilité et de colère. Un appétit énorme et une soif constante nous tenaille. Des symptômes de rougeurs, de brûlements, d’inflammation et d’infection émergent. Les problèmes de peau, l’acidité gastrique et les infections bactériennes sont souvent reliés à pitta.

Les saveurs douces ou amères apaisent les excès de chaleurs de pitta. À cet effet, il est possible de préparer des infusions froides à partir des ingrédients suggérés ci-dessous.

Recette pour régulariser pitta : épices rafraîchissantes

Ingrédients :

  • 2 parts Graines de cumin moulu
  • 2 parts Graines de coriandre moulues
  • 2 parts Persil séché
  • 1 part Curcuma en poudre
  • 1 part Ajwain moulu (optionnel)

Par ailleurs, dans la catégorie des épices rafraîchissantes, on retrouve aussi la menthe douce, le safran ainsi que la cardamome, le fenouil, le fenugrec et le sel rose, lorsque utilisés en petites quantités.

Kapha : la force de l’eau et de la terre

Kapha est un principe de cohésion, de stabilité et de protection qui préserve la forme et l’intégrité de l’organisme. Par exemple, Kapha assure la lubrification du corps tout aussi bien qu’il maintient l’immunité.

Lorsque Kapha est déséquilibré, le corps sombre dans un excès de matière et de lourdeur. On devient paresseux, lent et triste. On observe souvent des congestions et du mucus, ainsi que parfois un surplus de poids notable. Il se produit aussi des problèmes respiratoires et immunitaires tels que l’asthme, les intolérances alimentaires et les allergies.

Les épices piquantes et réchauffantes viennent stimuler le métabolisme et décongestionnent les voies respiratoires, alors que les saveurs amères et astringentes contribuent à assécher et à diminuer les excès de liquides et de matière.

Recette pour régulariser kapha : les trois-piquants

Ingrédients :

  • 1 part Poivre long (aussi appelé pippali)
  • 1 part Poivre noir
  • 1 part Gingembre séché

Ajoutez de la cannelle et du carvi dans les mêmes proportions pour accroître l’effet expectorant. La cannelle contribue aussi à la perte de poids et constitue un bon bactéricide. D’autres épices amères et/ou piquantes peuvent être bénéfiques pour kapha : anis, basilic, clou de girofle, cumin, curcuma, fenugrec, graines de moutarde, thym ou romarin.

2 Comments

  • anne

    Article très instructif, merci. Perso, avec les épices ou les herbes, je suis perdue. Avec un régime pauvre en FODMAPS afin notamment d éviter d aller 10 fois par jour aux toilettes, je ne sais que prendre.. A part le curcuma frais dans mes légumes cuits, très rarement du gingembre, de la coriandre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :