Naturopathie

Cancer du sein et antioxydants

Des scientifiques conseillent d’éviter la supplémentation en antioxydants pendant un cancer du sein chez les femmes ménopausées. 

Pourquoi c’est important 

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Par ailleurs, les femmes qui en souffrent seraient plus nombreuses à se tourner vers des compléments alimentaires ou des médecines alternatives que celles en bonne santé ou ayant un autre cancer.

Astuces au saut du lit

Pour bien commencer votre journée, essayez cette petite recette :
– 1 verre d’eau tiède,
– 1 jus de citron vert, 

– 1 cuillère à café de miel,
– 1 sachet d’extrait de stevia ! 

Tonus garanti !

Les agrumes (citrons mais aussi oranges, clémentines, pamplemousses) sont riches en vitamine C et stimulent l’activité des cellules du système immunitaire et des anticorps. Avec son action drainante, le citron vert participe à l’élimination des toxines.

Le miel, grâce à ses propriétés antiseptiques, est votre allié pour échapper aux infections qui vont de paire avec la baisse de votre immunité pendant la chimiothérapie.

Une récente étude vient de s’intéresser à l’effet de la consommation de compléments alimentaires avant, pendant et après un cancer du sein chez des femmes ménopausées.

L’étude

Les chercheurs à l’origine de cette étude se sont servis de données déjà existantes d’une cohorte de femmes allemandes atteintes d’un cancer du sein (Mamma Carcinoma Risk Factor Investigation Study).

En analysant ces données, les investigateurs ont cherché à connaître les effets d’une prise de complément alimentaire antérieure, simultanée ou postérieure à un diagnostic de cancer du sein (et donc aux traitements) sur la survie et la récidive de la maladie. Parmi les compléments étudiés, seuls les antioxydants ont attiré leur attention avec des résultats significatifs. 

Voici leurs résultats : 

  • La prise d’antioxydants après un diagnostic de cancer du sein augmenterait de 59 à 64 % la mortalité par ce cancer.
  • La prise d’antioxydants durant une chimiothérapie augmenterait le taux de récidive (+124 %).
  • La prise d’antioxydants durant une chimiothérapie et/ou radiothérapie élèverait la mortalité toutes causes confondues, celle par cancer du sein et le taux de récidive.  

Si les résultats ne permettent pas d’établir un lien de cause à effet, pour les auteurs,  les compléments d’antioxydants devraient néanmoins être évités par précaution lors d’une chimio- radiothérapie traitant un cancer du sein chez les femmes ménopausées. 

En pratique 

En ce qui concerne le cancer du sein, il semble que les pilules d’antioxydants soient inappropriées, voire dangereuses, si vous êtes sous traitement et une fois le diagnostic posé. Il vaut donc mieux éviter de modifier son mode de vie ou avoir recours à des thérapies alternatives sans en parler à l’équipe soignante, je ne veux pas vous faire peur, non plus, cette étude est basée sur des tests, mais mesdames pensez à consulter avant de prendre des compléments alimentaires, venez voir votre naturo préférée ;-).

Certains changements de mode de vie (alimentation, activité physique, méditation, etc…) peuvent aider à réduire le risque de mortalité ou de récidive pendant et après un cancer (certains avec un niveau de preuve plus élevé que les autres). Ils peuvent aussi aider à supporter les effets secondaires des traitements lourds. 

Lire aussi : http://naturopathe-pau.fr/le-secret-de-la-jeunesse-enfin-revele-lactivite-sportiveeh-oui/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :