détox
Naturopathie

Bienvenue à tous

La Naturopathie, c’est quoi ? Ça vous intrigue ? Alors lisez…

Dans cet article, vous découvrirez ce qu’est la naturopathie en détails : ses principes, son histoire, ses bienfaits, le travail du naturopathe, comment choisir un naturopathe et enfin, les contre-indications à la naturopathie.

Encore peu connue, la naturothérapie connait un essor rapide ces dernières années et tend à s’imposer dans le paysage des médecines non conventionnelles.

Reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme étant la 3ème médecine traditionnelle, aux cotés de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la Médecine Ayurvédique, la naturothérapie est une médecine holistique, qui prend en considération tous les aspects de la personne et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur la cause.

Médecine avant tout préventive, la naturothérapie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels. Le naturopathe cherche à rétablir les capacités d’auto-guérison inhérents à chacun et sa démarche consiste à s’appuyer sur les points forts afin de contrebalancer les faiblesses. A cet effet, il établit un bilan de vitalité, qui n’est pas un diagnostic mais qui entend, par divers moyens, mesurer le niveau de vitalité, estimer les surcharges et les carences pour stimuler et renforcer ces capacités.

Le naturopathe a une double mission, celle de thérapeute, qui permet à la personne de retrouver la santé et celle d’éducateur de santé, par laquelle il donne des conseils d’hygiène vitale, dans le but que la personne conserve la santé sur le long terme. Un naturopathe ne doit pas créer de dépendance avec ses clients mais au contraire les guider sur le chemin de la santé en les rendant acteurs de leur propre santé, de façon autonome.

Les 4 piliers de la SANTÉ

L’alimentation :

Elle doit être saine, mesurée, équilibrée, digeste, individualisée.

De préférence biologique, il est nécessaire aussi de penser à avoir une alimentation vivante, c’est-à-dire composée d’éléments vivants : des fruits, des légumes, des noix, des graines germées… Vous aurez ainsi tous les nutriments nécessaire à une vitalité optimum et moins besoin de compléments alimentaires !

La sérénité mentale :

Relativiser, éviter les pollutions émotionnelles, le stress…

Pensez à méditer, à vous relaxer, à vous faire masser, à créer chez vous une atmosphère propice à la détente : huiles essentielles en diffuseur, vous pouvez aussi diffuser de l’encens, mettre des musiques de relaxation, favorisez tous les jours un tel climat, variez les possibilités.

L’exercice physique :

Bouger, sauter, danser, marcher… À votre bon choix, faites du surf, du yoga, des randonnées, du paddle, de la natation, des sports de combat… il est nécessaire d’oxygéner vos cellules !

Oui le fait de bouger fait du bien à vos cellules, à votre corps, à vos os. La vie est mouvement, ne l’oubliez pas !

Le sommeil :

Un sommeil suffisant en quantité et de bonne qualité…

Chacun a ses besoins, son rythme de sommeil. Certains ont besoin de 10 heures de sommeil quand d’autres se suffisent de 5 heures ! Cependant, votre alimentation, votre santé, votre forme physique, votre état d’esprit contribueront à la qualité ou non de votre sommeil. Le soir, favorisez un climat de détente, et si vous êtes trop envahi mentalement par des idées, des problèmes, mieux vaut prendre quelques minutes pour les mettre sur papier, faire deux colonnes, une pour les idées et en face, les solutions possibles. Quand votre cerveau pourra focaliser sur des solutions, le sommeil sera facilité et le lendemain votre esprit sera plus clair. Vous pouvez aussi regarder un film agréable !

Soutenant ces 4 piliers, le naturopathe dispose de 3 techniques majeures qu’il utilise en synergie, toujours dans le cadre d’une cure, mais pas forcément de façon exhaustive. Les 3 techniques majeures, fondamentales sont la nutrition, l’exercice physique et la gestion du mental. Une consultation de naturothérapie comporte obligatoirement des recommandations dans ces 3 domaines.

Les bienfaits de la naturopathie

On ne dispose pas d’essais cliniques dont les résultats permettraient de démontrer l’efficacité de la naturothérapie en tant que système intégré. Mais plusieurs techniques et approches utilisées en naturothérapie ont fait l’objet d’essais cliniques (nutrition, balnéothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, hydrothérapie du côlon, jeûne, etc…).

La phytothérapie (ou herboristerie) demeure toutefois la discipline qui, en naturothérapie, a fait l’objet du plus grand nombre d’études scientifiques. En 2003, une revue des synthèses systématiques d’essais cliniques ayant porté sur des thérapies complémentaires a révélé que, sur les 34 synthèses analysées, 20 avaient trait à l’utilisation de plantes médicinales. Les suppléments couramment utilisés par les naturopathes le sont notamment contre les taux de cholestérol élevés et les agents infectieux.

Améliorer les symptômes du syndrome prémenstruel

Une modification du régime alimentaire peut permettre de diminuer certains symptômes associés au syndrome prémenstruel. Par exemple, une étude a mis en évidence l’impact de la vitamine D et du calcium sur le déclenchement de ce syndrome.

Pour perdre du poids

Le naturopathe va réaliser un bilan de l’individu. En fonction du profil qui en ressortira, il va proposer des mesures complètement adaptées afin de faciliter la perte de poids. La prise en charge globale (alimentaire, physique…) va permettre à l’individu d’adopter une nouvelle hygiène de vie favorable à l’élimination des graisses.

Renforcer le système immunitaire et lutter contre les allergies

Très souvent, les allergies sont dues à un dysfonctionnement du système immunitaire. Or, la naturothérapie permet de corriger en profondeur les troubles liés au système immunitaire. Des mesures diététiques, alimentaires et l’usage de certains remèdes naturels va permettre d’améliorer les allergies via le renforcement du système immunitaire de l’individu.

Lutter contre l’arthrose

L’évolution du processus arthrosique est étroitement associé au mode de vie de l’individu. De plus, certaines plantes comme la griffe du diable et le gingembre ont fait leurs preuves en ce qui concerne la réduction de la douleur et des symptômes de l’arthrose. Plus généralement, une modification du régime alimentaire peut réduire l’inflammation et améliorer la qualité de vie des individus souffrant d’arthrose.

Aider à l’arrêt du tabac

Le naturopathe peut proposer à l’individu plusieurs sortes de mesures visant à faciliter l’arrêt du tabac. Par exemple, certaines plantes comme le Kudzu permettent de calmer la dépendance puisqu’elle stimule la production de dopamine. De plus, certaines plantes et compléments peuvent améliorer les symptômes du sevrage comme le magnesium pour la fatigue ou le millepertuis qui fait office d’antidépresseur.

Le naturopathe, un véritable médecin ?

Dans les États où la pratique est reconnue, on considère les naturopathes comme de véritables médecins de première ligne capables de traiter aussi bien des situations de crise que des troubles chroniques. On pourrait les comparer à des médecins généralistes, pouvant requérir ou pratiquer des examens, poser des diagnostics, prescrire et administrer des traitements et, même, pratiquer des chirurgies mineures comme l’ablation d’une verrue ou la suture d’une blessure. S’ils estiment que des soins sortant de leur champ d’expertise sont requis, ils adresseront le patient à des spécialistes (médecins, chirurgiens, ostéopathes, homéopathes, etc.).

Dans les autres pays, les naturopathes sont considérés comme des conseillers en santé. Ils interviennent surtout pour contrer des problèmes mineurs qui ne requièrent pas les soins d’une « médecine de pointe », et pour combattre les maladies chroniques et dégénératives. Ils privilégient les approches typiques de la naturothérapie, comme la nutrithérapie et les changements aux habitudes de vie.

À noter que des naturopathes siègent de plus en plus souvent au sein des comités de travail chargés de superviser la recherche médicale et le développement des politiques en santé publique à l’initiative des autorités médicales et gouvernementales.

Le travail du naturopathe

Une visite chez un naturopathe ressemble à une visite dans une clinique classique. Toutefois, le naturopathe vous posera probablement plus de questions sur votre santé générale, votre mode de vie, vos habitudes alimentaires et même votre niveau de stress au travail…

En fait, il tentera de découvrir les causes profondes de votre malaise avant d’intervenir. Par exemple, un mal de tête récurrent ne sera pas traité a priori avec des analgésiques. Avant de proposer un traitement, le naturopathe se demandera d’où provient le mal de tête : d’un trouble musculosquelettique, d’un problème nutritionnel (un faible taux de sucre, par exemple), d’un manque de sommeil, d’un stress excessif… Et bien sûr, les traitements offerts seront conformes à l’approche naturopathique.

Là où la loi permet l’exercice de la naturopathie, les associations professionnelles peuvent fournir un registre de leurs membres. Ailleurs, il faut évaluer soi-même la compétence du thérapeute en vérifiant s’il fait partie d’une association professionnelle, quelle a été sa formation et en demandant des références.

La première visite dure généralement d’une heure à une heure et demie. Les visites suivantes sont de 30 à 40 minutes. Un nombre croissant de mutuelles couvrent les frais de consultation des naturopathes. Il faut vérifier auprès de sa mutuelle.

Choisir un bon naturopathe

Afin de choisir un bon naturopathe, il faut s’assurer qu’il soit bien diplômé auprès d’une école reconnu par l’état.

La naturothérapie est une médecine qui s’adresse à tous, quel que soit leur âge ou leur condition physique. En effet, plus la prévention s’effectue tôt dans la vie, plus les dérèglements sont traités rapidement après leur apparition, plus les chances de rétablir un état de santé sont grandes. Idéalement, la naturothérapie devrait se pratiquer dès le plus jeune âge, au moment où s’expriment des pathologies aiguës et où la force vitale est à son maximum.

Cependant, même s’ils sont naturels, les moyens que proposent la naturopathie n’en restent pas moins efficaces et effectifs. C’est pourquoi il existe des contre-indications qui dépendent pleinement du profil de l’individu. Par exemple, pour les femmes enceintes, de nombreuses huiles essentielles sont déconseillées. Il en est de même pour les personnes ayant les intestins fragiles, les enfants, les bébés, d’où l’importance d’un naturopathe diplômé.

Vous avez des questions sur le métier ? N’hésitez pas à me contacter ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :